Crowdsourcing et innovation

Le récent succès des primaires socialistes l’aura même confirmé : Le Crowdsourcing est partout. Pas une organisation ou une marque qui n’ait son projet d’associer ses clients à telle ou telle décision ; depuis les travaux constitutionnels islandais jusqu’au Crowdmapping en passant par le crowdfunding appliqué au marché de l’art, c’est tout une économie de la co-création qui s’est développée avec succès ces dernières années.
De nombreux autres exemples moins flamboyants montrent hélas, qu’il n’est pas sûr pour autant qu’on ait encore compris tous les avantages susceptibles d’être tirés du Crowdsourcing en matière de stratégies d’innovation.

Crowdsourcing et innovation

Tirant le maximum de bénéfices de la socialisation du web, les organisations se sont converties à la sagesse des foules de façon plus ou moins sincère et ont multiplié les projets de ce type pour le meilleur et pour le pire, saturant le paysage de bruit marketing souvent inutile.
Il n’est pas certain que cela soit toujours efficace. En effet, comme tout ce qui se fait sous l’effet des phénomènes de mode, la généralisation de ce procédé remarquable ne s’effectue pas toujours à bon escient et n’est que rarement bien dirigée. Et nombre de projets qui font appel au crowdsourcing échouent à créer de la valeur durable, s’éloignant en cela des objectifs ultimes de l’innovation.

En renonçant à insérer les apports des consommateurs dans une démarche plus globale d’innovation et de compréhension de leurs besoins, les marques échouent à considérer l’opportunité unique d’introduire une écoute active et intelligente des perceptions, intuitions et idées de leurs clients.

En ne généralisant pas ces techniques et en continuant à ne leur affecter qu’un simple objectif de communication ou d’image, les marketeurs échouent à anticiper les nombreuses possibilités de Co-innovation que permettent les techniques du Crowdsourcing à moyen et long-terme : Confondant moyens et finalités, ceux-ci ne voient pas toutes les opportunités ouvertes par les possibles intégrations du Crowdsourcing aux nombreuses autres sources d’innovations qu’elles soient anthropologiques, artistiques ou lointaines, comme ces innovations frugales venues des pays émergents.