Educations technologiques

Les écrans envahissent le monde. Pas un moment, pas un endroit sans qu’une interface ne vienne perturber l’expérience en cours. Les événements sont aussi hachés qu’un film entrelardé de publicités. L’acteur devient spectateur au même moment où le spectateur devient réalisateur. Confusion extrême.

Le remède ? Mettons que cela ne va pas aller en s’arrangeant, vu que M. tout le monde s’est senti devenir Kubrick dés lors qu’on lui a mis une merveille de technologie entre les mains. Interdire ? Stupide, comme toutes les interdictions. La technique est le seul remède à la technique, et il ne reste plus qu’à attendre que de nouvelles inventions, des lentilles connectées, par exemple, qui remplaceront des lunettes connectées jugées encore trop visibles, parviennent à réduire les discontinuités.
Dés lors, un univers parallèle et inconscient qui servira de mémoire permanente et automatisée aura eu raison de ces captures/ruptures qui nous auront légèrement pollué l’existence quelques années durant. Vite.