L’homme de demain

Homme augmenté

Un double amputé des jambes, Oscar Pistorius, a été désigné par l’Afrique du Sud pour courir le 4x400m aux prochains jeux olympiques de Londres. Dans les épreuves paralympiques mais aussi et surtout en épreuve olympique officielle qu’on pourra suivre en direct à la télévision pour admirer tout à la fois sa foulée et sa prothèse en fibre de carbone.

Au même moment, le CIO qui ne veut plus d’une affaire Caster Semenya, va demander aux athlètes féminines de prouver qu’elles sont bien des… femmes, et met en place des tests de testostérone.

L’homme augmenté n’est plus loin ; les transhumanistes entrevoient un peu plus le dépassement de l’espèce humaine et les body hackers, professionnels ou amateurs, puisent ce qu’ils peuvent dans les nanothechnologies et biotechnologies, les technologies du cerveau, de l’information et de la communication pour le meilleur et pour le pire.

Alors que ceux-ci se rêvent en nouveaux Prométhée, ceux-là redoutent le retour d’Hybris.