S28 | Kasparov, Lu Xiaobo, Bitcoin et Op Art

Kasparov : Don’t fear intelligent machines, work with them
Sans doute qu’on dissertera encore longtemps sur la capacité de l’intelligence artificielle à penser et exécuter mieux que Homo Sapiens.
Sans toujours rappeler que le propre de l’homme est de rêver, imaginer, créer.

  • « On ne peut se résoudre à une vie de porc, l’homme a besoin de liberté »
    Lu Xiaobo, le Prix Nobel chinois, est mort en captivité ce jeudi 13 juillet.
    L’occasion pour l’occident de déplorer à coups de grandes déclarations la disparition d’un « grand combattant de la liberté » (E. Macron) et d’un « courageux combattant des droits civiques et de la liberté d’expression » (A. Merkel). En évitant soigneusement les références aux droits de l’homme.
    Lu Xiaobo et l’indifférence de l’occident
    (Le Monde)

 

  • Le rapport inaugural publié par Carbon Disclosure Project (CDP) pointe du doigt les plus importants pollueurs de la planète et montre que 25 entreprises et entités publiques ont produit plus de la moitié de toutes les émissions industrielles entre 1988 et 2015.
    Les principaux émetteurs sont l’industrie charbonnière chinoise, Saudi Aramco, compagnie nationale saoudienne d’hydrocarbures, et Gazprom, la société russe qui domine aujourd’hui le marché gazier mondial.
    Just 100 Companies responsible for 71% of global emission, study says
    (Guardian)

 

  • Bitcoin ou Blockchain sont deux mots devenus familiers dans les discussions Tech sans que beaucoup de personnes ne les comprennent encore.
    Explain Bitcoin like I’m Five (Medium)

 

  • J’aime beaucoup Munich 72 mais le logo et l’identité visuelle de Mexico 68 sont pas mal du tout.
    C’est l’oeuvre de deux graphistes new-yorkais anonymes révélés à l’occasion d’un concours international, qui se sont retrouvés à arpenter les musées de la ville au pas de course pour s’inspirer des couleurs locales et des cultures pré-colombiennes.
    Le résultat est Op Art, géométrique, graphique, maya, aztèque, moderne, et on s’en souvient encore.
    On peut appeler ça une réussite.
    Podcast : Mexico 68, (99% Invisible)