Quelle ambition pour l’Enseignement Supérieur et la Recherche ?

Les derniers classements de Shanghaï viennent rappeler que dans un environnement mondialisé, la France peine à maintenir son rang en matière d’enseignement supérieur et de recherche.
La réaction politique manifestée au travers de la loi ESR adoptée le 22 juillet 2013 et partiellement mise en oeuvre un an plus tard manque à cet égard de courage et évacue des dysfonctionnements structurels en même temps qu’elle manque cruellement d’ambitions en matière d’innovation numérique.

Lire le billet publié ici

Les navigateurs à l’assaut du temps

Les mutations de l’Internet nous donnent de la peine, à nous, humains. Sitôt adoptés, les usages sont supplantés par de nouveaux algorithmes et innovations marketing et nous envoient subordonner d’illusoires répits à de nouvelles habitudes reléguées à jamais. On a beaucoup parlé de flow, de mouvement aquatique ou meme de surf…sans bien approfondir les conséquences induites par ces condamnations répétées au mouvement à perpétuité.

La fin du Search

La recherche classique via mots-clé est en train de mourir.
Les navigateurs web nous ont longtemps permis d’arpenter les couloirs d’une bibliothèque dont les murs s’éloignaient chaque jour, repoussés par de nouvelles indexations et découvertes. Mais ça, c’était avant. Avant que la quête du temps ne supplante celle de l’espace.

L’introduction des Time Graph et autres possibilites de visualiser en temps réel une quantité spectaculaire de flux d’informations a formé de nouvelles intelligences et donné naissance à une quantite de nouvelles activités. Le web est devenu un livre d’histoire à feuilleter, parcouru  de progressions et conquêtes graduelles d’expériences et de territoires. En passant de la photographie au cinéma, Internet permet depuis peu une clarté d’explication encore jamais connue.

Ce renversement aura duré 20 ans et c’est , disons le, une bonne nouvelle. Dans le nouvel environnement offert par une toile constellée de datas, on assiste au passage d’une économie fondée sur une préservation géree et raisonnée de la rareté (dûe en partie à des contraintes externes, faible débit de transmissions, chereté des acquisitions numériques, difficulté d’accès et de stockage,…) à une utilisation extensive et créative de flux aux possibilités interminables.

De nouvelles applications voient le jour et permettent d’accéder à l’information sous un angle nouveau, désertant les définitions statiques nées de la civilisation de l’imprimé pour aborder les rivages plus modernes du dynamisme et de l’interactivité.

Le Web et les navigateurs sont morts

Les systèmes d’exploitation et les moteurs de recherche actuels vont s’écrouler sous leur obsolescence fonctionnelle, désertés par des individus qui n’ont jamais tenu particulièrement à être amenés vers des sites ou des sources d’information parmi d’autres mais qui sont toujours partis à la recherche de ce qui se fait de meilleur pour trouver « la » bonne réponse, c’est à dire la réponse la plus personnalisée, la mieux contextualisée aux besoins exprimés.

Les « Stream Browsers » arrivent. Et ils sont décidés à aller loin, très loin dans les déluges de données. Bienvenue dans la Cyber sphère.